Blog

La déconstruction : une alternative écologique à la démolition

Affiché par par sur jan 19, 2016 dans Blog | Commentaires fermés sur La déconstruction : une alternative écologique à la démolition

Êtes-vous un propriétaire consciencieux et intéressé à récupérer les matières indésirables de votre maison ? Si votre projet consiste à rénover quelques chambres, démolir une maison entière, ou tout simplement remplacer le toit, la déconstruction maintient non seulement les matériaux de construction des sites d’enfouissement, mais fournit également une déduction fiscale ou de l’argent supplémentaire pour une réutilisation à but non lucratif. Quand un propriétaire a besoin de démolir, au lieu de bulldozer la structure, il peut utiliser un équipage pour démonter la maison à la main. Vous pouvez récupérer l’éclairage, le moulage, le plancher, le toit, etc. Conserver aussi certains matériaux La déconstruction offre une alternative écologique à la démolition, car au lieu de transporter les pièces jusqu’à un site d’enfouissement, vous pouvez les réutiliser et recycler presque tout le reste. Les articles récupérés comprennent généralement : les portes les fenêtres les armoires l’éclairage   les appareils de plomberie l’ossature de bois les matériaux de toiture les planchers Ajout de temps à votre projet La déconstruction malheureusement prend souvent du temps pour un projet. La démolition traditionnelle sur une maison prend deux à trois jours, tandis que la déconstruction peut durer de sept à 10 jours ouvrables ou plus, en fonction de la taille de la maison. Pour un petit projet, comme une déconstruction de la cuisine, elle devrait prendre un à un jour et demi. La déconstruction peut également influer sur votre budget en raison de l’augmentation des coûts de main-d’œuvre. Selon les experts, un projet de déconstruction coûte environ 800 $ pour une chambre simple et 18 000 $ pour une maison entière. Toutefois, les clients peuvent atténuer le coût en réutilisant des matériaux déconstruits lors de la reconstruction. De cette façon, le propriétaire dépense moins sur les achats plus tard. Faites des dons pour économiser de l’argent Une autre façon que les gens peuvent atténuer le coût de la déconstruction est en faisant un don du matériel à une organisation à but non lucratif. Un expert affirme que son entreprise fait des dons pour produits récupérés afin qu’ils puissent bénéficier d’une déduction d’impôt. Il dit que beaucoup de ses clients signalent qu’ils ont presque compensé le coût de la déconstruction en raison de la déduction fiscale. Mais on encourage également les propriétaires à envisager de déconstruction pour les petits projets, tels que les appareils et les armoires qu’on peut enlever facilement, car il y a peu de différences dans le temps et le coût par rapport à une démolition typique. Mais la raison la plus importante de la déconstruction ou du recyclage reste le bénéfice...

Lire plus

Comment installer un climatiseur à proximité de la fenêtre de votre bureau

Affiché par par sur oct 6, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Il est recommandé de faire appel à technicien en climatisation pour qu’ils viennent vous installer un climatiseur au bureau, mais vous pouvez vous-même l’installer. Les consignes ci-après pourront vous apporter des éclaircies sur quelques points importants sur l’installation d’un climatiseur. Pourquoi faut-il installer le climatiseur à proximité de la fenêtre ? Le choix d’installer un climatiseur à proximité de la fenêtre n’est pas dénoué de bon sens, tout au contraire il relève certaines expertises des techniciens qui opèrent dans le domaine. Il s’agit en fait de la partie externe du climatiseur qui est placé à l’extrémité de la face extérieure de la fenêtre de votre bureau. Cette position peut être sollicitée pour plusieurs raisons : La centralisation du climatiseur : vous constaterez que le plus souvent, la fenêtre de bureau est centralisée par rapport aux dimensions du bureau. C’est également dans l’optique de centraliser la climatisation qu’on l’installe à proximité de la fenêtre. Ainsi, il est souhaitable que le climatiseur soit centralisé dans votre bureau afin qu’il puisse harmoniser l’air intérieur. La proximité du compartiment externe de votre climatiseur par rapport à votre fenêtre peut vous permettre de mieux contrôler son fonctionnement. Ce compartiment est généralement muni d’un ventilateur dont la rotation est observable de l’extérieur. L’étape préliminaire de l’installation : la préparation des supports Avant d’installer votre climatiseur à proximité de votre fenêtre de bureau, vous devez d’abord préparer les supports avec lesquels vous allez les fixer sur le mur ou sur les cadres de votre fenêtre. Le plus souvent, ces supports sont des cages fixés par des accroches qui sont soudées sur le cadre de votre fenêtre. L’installation Lorsque vos supports sont préparés, vous pouvez donc installer votre climatiseur en deux étapes, dont l’une, pour chacun des compartiments : Le compartiment externe : une fois que la cage est fixée solidement à des supports, vous devez y glisser le compartiment externe de votre climatisation tout en faisant entrer le câble de liaison avec le compartiment interne. Le compartiment interne : fixez le compartiment interne à l’intérieur du bureau à quelques centimètres près du plafond et connectez le câble provenant du compartiment externe. Testez votre installation Une fois que votre installation est terminée, vous devez la tester en vous assurant qu’elle fonctionne et que le réglage de la température est bel et bien fonctionnel y compris toutes les autres fonctionnalités qu’elle comporte. Vous en savez certainement assez sur l’installation d’un climatiseur, mais il serait prudent de consulter un technicien en climatisation pour une installation conforme et...

Lire plus

Utilités et utilisations des agrafes

Affiché par par sur oct 6, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Elles sont infimes certes, mais ne vous laissez pas tromper par leur taille, car les agrafes sont des crochets métalliques très utiles. Cet article vous donne les différentes utilités et utilisations des agrafes. Utilité des agrafes Les agrafes se présentent sous diverses tailles et sont employées pour raccorder des articles de même catégorie pour qu’ils ne s’éparpillent point. Prenons le cas des brochures, les agrafes aident à maintenir ensemble toutes les feuilles de celle-ci. Dans le cadre d’un usage particulier, elles peuvent vous être utiles chez vous pour n’importe quel type de travail. Utilisation des agrafes de secrétariat Les agrafes sont aussi utilisées pour l’accomplissement de tâches de secrétariat. Que ce soit pour des dossiers volumineux ou non, elles aident à lier les uns aux autres. Ainsi, les textes qui seront agrafés ne pourront pas se perdre et le classement sera d’autant plus facile. Toutes ces agrafes sont conservées dans la niche de la machine en métal (agrafeuse). Les autres applications des agrafes Il y a plusieurs types d’agrafes et celles-ci sont répertoriées selon le mode et l’endroit d’utilisation. Elles sont employées à plusieurs échelons, simples à utiliser et à remplir. Toutefois, les autres applications des agrafes s’observent : Il est recommandé d’utiliser les agrafes sur les corps tels que les feuilles ou encore les corps synthétiques. Dans le secteur du bâtiment de manière globale et celui du bois franc en particulier dans le but de clouer le bois franc. Pour cette catégorie, il est préférable d’utiliser des agrafes à large épaisseur que vous pouvez facilement avoir dans les commerces de toute sorte d’ustensiles en métal (quincailleries). Où pouvez-vous vous procurer des agrafes ? Les agrafes sont indispensables au bon équilibre de vos affaires, car elles permettent de mieux organiser votre travail et il est facile de vous en procurer. Vous pouvez vous procurer les agrafes dans les enduits suivants : Les commerces d’ustensiles en métal, des brochures à l’exemple des agrafes qui sont soldées à des fins de secrétariat. Les commerces de matériels nécessaires à l’édification : ici, l’achat des agrafes est effectué selon la taille et l’emploi qui sera fait de celles-ci et la majorité des potentiels acheteurs de ces agrafes prend en considération ce raisonnement. L’utilisation des agrafes vous apporte une simplicité dans la gestion de vos affaires. Lorsque vous vous servez des agrafes pour réunir vos textes, il est primordial que vous donniez un peu de temps à vos textes de s’assécher avant de tailler les extrémités. Consulter Agrafbec Ltée pour en savoir...

Lire plus

Les recommandations pour une installation électrique domestique

Affiché par par sur sept 12, 2014 dans Blog | 0 commentaires

L’installation électrique domestique est régie par les normes qui permettent d’assurer leur sécurité et celle des habitants de la maison. Les normes d’installation sont relatives au tubage, aux interrupteurs différentiels, aux disjoncteurs, aux fusibles et à bien d’autres. Les paramètres du tubage Le tube désigne l’ensemble des tubes qui sont utilisés dans le cadre d’une installation électrique. Il existe plusieurs types de matériaux de tubage utilisés  : Les matières thermoplastiques : les tubes en plastiques peuvent être rigides, souples ou annelés. Ces tubes ne doivent pas être installés à des endroits où la température excède 60 °C.  L’acier : les tubes en acier sont caractérisés par leur grande résistance Au moment de l’installation, l’électricien doit s’assurer que les tubes sont à l’abri de l’eau et que ceux d’entre eux qui sont apparents soient fixés à tous les 50 mètres afin d’éviter qu’ils ne dégringolent. L’installation des interrupteurs différentiels L’interrupteur différentiel permet de couper instantanément le courant lorsqu’il y’a une défaillance au niveau de l’intensité du courant électrique. En général, les interrupteurs différentiels doivent avoir une sensibilité maximale de 300 milliampères avec une intensité nominale de 40 ampères. L’électricien doit correctement sceller les interrupteurs différentiels et y installer un suppresseur de tension. Les paramètres des disjoncteurs et des fusibles En fonction de la section du câble utilisée, l’électricien pourra utiliser un disjoncteur ou un fusible de capacité correspondant. Ainsi, lorsqu’un câble électrique a une section 1,5 mm2, il est recommandé d’utiliser un fusible ayant un courant nominal de 10 ampères. Cette section du câble correspond à un disjoncteur de 16 ampères. Les paramètres de canalisation Pour l’éclairage des pièces de la maison, il est recommandé d’utiliser un câble de section minimale 1,5 mm2. Ce câble sera ainsi destiné à la connexion des lampes. Pour les prises de la maison, les câbles de section 2,5 mm2 sont parfaitement indiqués pour assurer un meilleur fonctionnement. Les installations destinées à l’alimentation des appareils électroménagers doivent avoir des sections minimales de 6 mm2. Les couleurs des câbles d’installation L’électricien ne choisit pas les couleurs de câble qu’il va utiliser au hasard, il tient compte des références en la matière. Ces couleurs de câbles sont définies suivant deux catégories de conducteurs : Les conducteurs neutres : ils doivent avoir la couleur bleue et sont utilisés comme conducteurs de phase lorsque le neutre n’est pas distribué (cas d’un circuit monophasé) Les conducteurs de terre et de protection : ils doivent avoir une couleur jaune avec une bande verte. Cette couleur de conducteur ne doit pas être utilisée comme conducteur actif, qu’il s’agisse de la phase ou du neutre. L’électricien se doit de respecter ces prescriptions afin d’effectuer une installation conforme aux normes et de pouvoir se justifier valablement en cas...

Lire plus

Les différents types de planchers pour votre salle de bain

Affiché par par sur août 13, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Pour les besoins d’installation de votre salle de bain, le choix du type de plancher est de votre responsabilité. Vous trouverez sur le marché plusieurs types de matériaux de nature à vous donner satisfaction certes, mais le choix du revêtement devrait davantage tenir compte de la qualité des matériaux. Les types de matériaux pour le plancher de la salle de bain Pour revêtir le plancher de votre salle de bain, vous avez le choix entre plusieurs types de matériaux. Le bois massif : le bois permet d’embellir harmonieusement la salle de bain, mais il faudra un bois de bonne qualité à cause de l’humidité permanente. La pierre : elle offre une valeur esthétique à la salle de bain, mais elle peut être glissante. On peut sabler la surface de la pierre pour résoudre ce problème. La feuille : ou encore le carreau de vinyle est assez connu pour remodeler à nouveau le plancher de votre salle de bain. Les carreaux : ce sont des matériaux les plus utilisés dans l’installation du plancher de la salle de bain. Il faudra cependant tenir compte du style et des modèles adaptables pour les salles de bain. Pourquoi ne pas utiliser le tapis dans la salle de bain ? Le tapis peut être utilisé pour le plancher de la salle de bain. Mais il ne conviendra pas à cause de l’humidité. Mais si vous insistez pour utiliser le tapis, faites un revêtement spécial pour réduire l’humidité. Vous pouvez vous en procurer dans les grands magasins de quincaillerie. Avantages d’utiliser les matériaux dans votre salle bain L’utilisation des matériaux dans la salle de bain offre plusieurs avantages : elle permet de rendre plus esthétique la salle de bain qui sera plus spacieuse et accueillante. Son utilisation sera plus simple et aisée.  Comment choisir les meilleurs matériaux pour votre plancher ? Le choix des matériaux dépend aussi du style que vous voulez donner à votre salle de bain et du coût des matériaux. Vous devez : Déterminez au préalable les dimensions de votre salle de bain. Elles vous permettront de savoir la quantité de matériaux à commander chez le marchand. Choisissez un style de matériau en harmonie avec l’ensemble des installations de votre salle de bain Prévoyez un budget pour l’achat des matériaux du plancher de la salle de bain. Les matériaux planchers sont efficaces pour l’installation et la rénovation du plancher de votre salle bain. Il suffit de bien faire votre choix, de trouver un bon technicien pour les besoins d’installation, et de veiller à l’entretien. Contactez Les Cuisines Bbcds (2005) Inc pour en savoir plus sur ce...

Lire plus

Construire un drain pour se protéger des inondations

Affiché par par sur juil 24, 2014 dans Blog | 0 commentaires

D’importantes incidences sur les fondations d’une habitation sont très souvent dues à l’érosion qui peut entraîner sa détérioration et sa fragilité. C’est la raison pour laquelle, l’installation d’un drain français est importante pour empêcher la destruction probable des murs de vos habitations par l’érosion. Pourquoi installer un système de canalisation des eaux Plusieurs raisons peuvent justifier la nécessité de réaliser un drain pour la canalisation des eaux, tout dépend de votre lieu d’habitation et de son niveau de pluviométrie. Mais en général, les quatre raisons énumérées ci-dessus sont les principales : De l’accumulation des eaux près des murs des habitations dues à l’abondance des pluies. De l’entassement des eaux dues à la fonte de la neige. De la stagnation des eaux qui proviennent des égouts. Des eaux du marécage si l’habitation en est proche. Au cas où ces eaux par négligence ne sont pas drainées, elles s’attaquent finalement à la texture de la fondation laissant ainsi des rainures dangereuses pour l’équilibre de l’habitation. Les fissures, un danger pour les fondations Le plus souvent, quand vous remarquez de légères rainures sur les murs et les fondations de votre habitation, vous ne pouvez pas à l’instant réaliser la gravité des dégâts. Par contre, de pareilles rainures ne cesseront de s’agrandir sous l’action de l’eau qui les dévore continuellement. Le recours à un spécialiste pour la mise en place des canaux d’évacuation des eaux vous met à l’abri des ennuis. Ce dernier s’attellera à cet effet à conduire les eaux amassées le long du mur dans les fosses qu’il aura précédemment creusées dans le but de les vider à une bonne distance des fondations. La compacité de votre habitation sera garantie par cette initiative. Comment contrôler la fiabilité de la canalisation des eaux ? Une fois que le travail du technicien terminé, il faut par anticipation contrôler la solidité et la fiabilité du système. Ces vérifications sont plus indiquées en période estivale et la réalisation du test est assez simple. Il suffit de verser une bonne quantité d’eau sous les fondations et observer sa vitesse d’écoulement ; si elle disparaît assez rapidement, cela signifie que le travail a été bien fait. Par contre, si elle stagne, cela veut dire que le problème persiste. Dès lors que l’efficacité de l’écoulement des eaux est établie, les dispositifs de canalisation sont corrects, dans ce cas, vous êtes à l’abri d’une quelconque inquiétude par rapport à votre...

Lire plus

Les bienfaits de la clôture dans une maison.

Affiché par par sur juin 26, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Avoir des enfants ainsi que des biens matériels importants demandent d’être vigilant et préventif afin de ne pas donner l’opportunité aux personnes extérieures d’entrer dans notre cercle privé sans notre autorisation. Ces dernières années, le chiffre d’accidents de noyade au Québec n’a cessé d’augmenter. Installer une clôture autour de sa piscine ou autour de sa propriété permet de limiter toutes sortes d’accidents que pourraient enlever la vie de vos enfants. C’est donc la raison pour laquelle plusieurs entreprises spécialisées en clôtures offrent leur service afin de mettre sur pied des modèles correspondant aux exigences et aux besoins des propriétaires des maisons, tout en étant esthétiques et sécures.  Prévention contre les accidents, les vols et les noyades : Plusieurs personnes se demandent comment une clôture peut sauver un enfant d’une mort prématurée et comment peut-elle protéger une maison ? La réponse est très simple: Primo, une personne qui possède une piscine sans clôture autour de cette dernière risque de mettre en péril la vie de son enfant. Rappelons que les accidents de noyade ont été très nombreux au Québec ces dernières années. Les précautions à prendre relèvent avant tout de la décision des parents et c’est à eux de prendre la décision d’installer une clôture ou non. Un enfant n’est pas conscient du danger qu’il court en s’aventurant autour de la piscine. Ce dernier pourrait chuter ou tout simplement vouloir aller se baigner dans la piscine sans savoir nager. Sans la surveillance de ses parents, il risque sa vie. Si vous possédez une clôture, vous minimisez les risques d’accidents et vous protégez d’un éventuel accident. Deuxio, vous courez des risques si vous habitez proche d’une rue où de nombreuses voitures circulent et que vous ne possèdez pas de clôture. Sans l’avis de ses parents, l’enfant pourrait sortir de la maison; sans regarder à gauche ni à droite, il pourrait se faire percuter par une voiture. Une clôture permettrait de réduire ce risque d’accident. Tertio, une clôture offre l’avantage de protéger sa maison des intrus ou de tout éventuel cambriolage. Installer une clôture démontre qu’il s’agit d’une zone privée et que sans le consentement du propriétaire, vous n’êtes pas autorisé à y pénétrer. Évaluation gratuite pour la mise en place d’une clôture : Si vous désirez connaître le prix de l’installation d’une clôture ou tout simplement en savoir plus sur les types de clôture à installer chez soi, nous offrons une consultation entièrement gratuite ainsi que de précieux conseils pour mieux éclairer nos clients. ...

Lire plus

Les toits verts en milieu urbain

Affiché par par sur juin 10, 2014 dans Blog | 0 commentaires

De nos jours, on voit de plus en plus de toits verts proliférer sur les immeubles de la ville. Cette tendance n’est pas le fait du hasard, mais tout simplement l’effet d’une prise de conscience collective. Qu’est-ce qu’un toit vert? Un toit vert est un toit au-dessus duquel sont exercés des travaux agricoles de petites envergures. Sa popularité croissante est le résultat des différentes campagnes de sensibilisation vis-à-vis de l’environnement. On distingue deux types de toits verts qui se différencient l’un de l’autre par leur poids, la quantité de substrat nécessaire et ce qu’on compte y faire pousser. Le toit vert extensif : il se distingue par son faible poids, la petite quantité de substrat dont elle a besoin et son faible coût d’entretien. Le toit vert intensif : nécessite une plus grande quantité de substrat, avec un poids plus élevé ainsi que des coûts reliés à sa maintenance. Ainsi, il n’est pas possible d’avoir un toit vert intensif dans n’importe quel bâtiment. Construction d’un toit vert Pour pouvoir se construire un toit vert, il faut avoir les composantes suivantes : Une bonne charpente : Pour pouvoir supporter la charge supplémentaire qu’imposera ce jardin sur le toit. Un isolant : Pour éviter que de la moisissure se forme sur le toit à long terme à cause de l’humidité. Un écran antiracine : Pour éviter que les racines des plantes ne s’infiltrent à l’intérieur de la toiture. Un système de drainage : Pour arroser les plantes et leur permettre de grandir rapidement. Avantages reliés aux toitures vertes Les deux principaux avantages reliés aux toits verts sont le fait qu’elle soit écologique et que l’on peut bénéficier d’une aide financière pour la réaliser. Aspect financier : En effet, quiconque compte rendre son toit vert peut bénéficier d’un appui financier de la part d’organisation comme Ressources-Canada et bien d’autres. Cela a pour but d’encourager cette pratique. Il est important de mentionner qu’une partie du montant vous sera remboursé uniquement après que le projet soit fini. Aspect écologique : Avoir un toit vert améliore énormément la qualité de l’air, ce qui est très important surtout en milieu urbain où l’on est exposé à tant d’émanations dangereuses. Mais les propriétaires de toits verts résidentiels se plaignent souvent d’avoir à assumer les charges seuls pour un service qu’ils rendent à toute la population. La vulgarisation des toits verts est une initiative qui mérite d’être encouragée en cette période de lutte pour la protection de l’environnement.  pour avoir plus d’info sur la toiture, visiter Étanchéité Trudeau & Fils...

Lire plus

Le pavage dans la construction d’une route

Affiché par par sur juin 10, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Le pavage présente une multiplicité dans son application. Il peut aussi être utilisé comme revêtement devant les jardins publics, dans les cours et allées de promenades, mais aussi au  niveau de la construction des routes nationales. Prise en compte de la nature du sol Avant d’opter pour le pavage des routes, les États sont tenus de tenir compte de la nature du sol qui affecte la réalisation parfaite de ce type de revêtement. Il faut au préalable réaliser des études afin de déterminer si le sol est apte à recevoir un revêtement de pavés. Par exemple, en cas de présence d’une nappe d’eau phréatique dans le sol, les infiltrations d’eau ne vont pas permettre la résistance du socle destiné à recevoir les pavés. Dans de telles conditions, les pavés auront tendance à s’affaisser dans le sol et à être sensibles au poids des véhicules empruntant l’axe routier, ce qui est particulièrement à éviter. Considérations budgétaires et temporelles Dans l’ensemble, la pose de pavés est plus onéreuse que celle du bitume puisqu’il s’agit en fait de la pose d’un bitumage complété par une couverture de dalles de pierre de diverses dimensions. Cela implique qu’il s’agit là d’un investissement parfois hors de portée du budget de certains pays en développement. Toutefois, ce problème ne se pose que rarement avec les États d’Occident où l’élément déterminant est plutôt le temps alloué aux travaux. En effet, il faudra accepter des délais assez longs dans la réalisation du travail de construction de la route dans le cas où le pavage serait la solution choisie, et alors bien insérer cette réalité dans la détermination de la date de la livraison de l’ouvrage. Avantages de l’investissement Ils sont nombreux : La résistance aux intempéries : La construction des routes pose des problèmes dans les pays fortement influencés par la pluviométrie. En effet, le bitume n’est pas conçu pour rester immergé dans l’eau, ce qui fait que la recrudescence des pluies a tôt fait d’avoir raison des axes routiers qui se jonchent de crevasses et de nids de poule en tout genre. Une réfection régulière est obligatoire avec les suppléments budgétaires que cela entraîne. Le pavage par contre est un mode de revêtement qui s’adapte parfaitement à ce type de régions. La solidité de l’ouvrage : L’adaptabilité du pavage aux régions à forte densité pluviométrique est justifiée par le fait que les dalles de pierre ne se cassent pas. En sus, elles résistent correctement aux infiltrations d’eau. De plus, la juxtaposition d’un socle en mortier et d’un revêtement de pavés de pierre est une double couverture qui accroît la solidité de l’ensemble. La détermination d’un budget pour la construction d’une route en pavés n’est pas une dépense superflue pour un État, mais bien un moyen de s’assurer de disposer de routes solides, fiables et résistantes dans le temps. Pour en savoir plus sur le pavage, cliquer sur Desmeules Pavage Sd...

Lire plus

Les questions autour de la climatisation

Affiché par par sur mai 9, 2014 dans Blog | Commentaires fermés sur Les questions autour de la climatisation

Bien-être à l’intérieur de la maison rime avec confort et sérénité. Afin de vous assurer ces privilèges, la climatisation de votre maison est vitale. Quelles sont les questions qui méritent d’être soulevées sur ce sujet ? Climatiser sa maison : en quoi cela consiste ? Le conditionnement de la maison consiste à réguler la température, le taux d’humidité et dans certains cas le niveau de poussières à l’intérieur. Pour ce faire, le climatiseur est l’appareil idéal. Chaque maison est singulière. De ce fait, vous devez bien choisir le type d’appareils adapté et nécessaire en fonction de vos besoins. Les différents types de climatiseur Le climatiseur a généralement pour fonction de contrôler les conditions climatiques à l’intérieur de la maison. L’industrie de la climatisation propose trois types d’appareils capables de répondre à cette attente. Il y a le climatiseur monobloc, le climatiseur réversible monosplit et le climatiseur réversible multisplit. Le climatiseur monobloc Comme son nom l’indique, le climatiseur monobloc s’agit d’un appareil composé d’une seule unité intérieure. Il permet de réduire la température à un niveau optimal. Il est amovible. Ce type de climatiseur est surtout adapté pour conditionner un espace réduit, notamment le salon ou les chambres. Le climatiseur réversible mono split Contrairement au climatiseur monobloc, le climatiseur réversible est muni d’un groupe extérieur en plus de l’unité intérieure. Il est idéal pour garantir le conditionnement de la maison quelle que soit la saison. Il est capable de diffuser de l’air chaud ou de l’air frais en fonction de votre besoin. Le climatiseur réversible multisplit Le climatiseur réversible multisplit possède le même principe de fonctionnement que le climatiseur monobloc. Toutefois, il est équipé de plusieurs unités indépendantes. Vous pouvez alors diffuser de l’air frais dans différentes pièces à des températures variables en même temps. L’étape de l’installation Vous avez fait votre choix, il est temps d’installer votre climatiseur dans votre maison. Vous devez savoir que l’installation d’un climatiseur est soumise à quelques règles. De plus, l’installation d’un appareil monobloc diffère de celle d’un appareil réversible. L’installation d’un climatiseur monobloc Pour votre sécurité, un climatiseur monobloc ne doit pas être installé n’importe où. Il est même conseillé de faire appel à un professionnel pour vous faire installer votre climatiseur. En plus de la sécurité, cette option permet de garantir la durabilité et la fiabilité de l’appareil. L’installation d’un climatiseur réversible Contrairement au climatiseur monobloc, le climatiseur réversible demande quelques précautions pour son installation. L’unité extérieure doit être éloignée des chambres et également des habitations voisines. Pour l’unité intérieure, il faut qu’elle soit à 2 mètres du sol au...

Lire plus